logo

École Monseigneur de Laval

  • int Ecole MonseigneurDeLaval

Historique

L’école Monseigneur de Laval a ouvert ses portes en 1980.  Un tournant important dans sa petite histoire, c’est l’occupation en 1984 des nouveaux locaux situés au 2272, rue Pasqua.

Après plusieurs années de revendications par les parents fransaskois, l’école Monseigneur de Laval fut mise sur pied pour répondre aux besoins des francophones de Regina.  Ce fut la première école francophone en milieu urbain en Saskatchewan.

En 1990, la 9e année fait son entrée à l’école Monseigneur de Laval et cinq élèves sont inscrits à ce niveau.  L’année suivante, l’école, qui est fréquentée par 161 élèves, acquiert sa 10e année.  Elle compte quatre élèves et elle est jumelée à la 9e année qui en compte deux.

Malgré ce pas de plus vers une école offrant une formation complète, soit de la 9e à la 12e année, les parents réclament que le niveau secondaire ait son propre établissement éducatif.  Ils estiment que leurs enfants ont besoin de davantage d’espace pour poursuivre leur scolarité dans les mêmes conditions qu’offrent les écoles de la majorité.  Cette demande est justifiée.  L’école est beaucoup trop petite, malgré ses trois nouvelles portatives, pour accueillir 161 élèves.  Le comité de parents, présidé à l’époque par M. Richard Marcotte, suggère d’aménager dans l’ancienne école Sister McGuigan, qui venait d’être fermée.  La Commission scolaire publique refuse, ce qui amène les parents à intenter une action en cour contre la Commission scolaire publique.  Le dossier s’est réglé le jour où les deux partis ont accepté  le déménagement à l’école située au 1601 Cowan Crescent.

En août 2009, les élèves du secondaire déménagent dans les locaux communautaires du Carrefour des plaines.  Les locaux ont été réaménagés pour accueillir 100 élèves du secondaire, de la 8e à la 12e année.

Aujourd’hui, l’école Monseigneur de Laval compte 290 élèves de la pré-maternelle à la 7e année et 100 élèves de la 8e à la 12e année, pour un total de 390 élèves.

Le Conseil des écoles fransaskoises désire toujours un nouvel édifice pour les élèves du secondaire.  Le réaménagement des locaux du Carrefour des plaines n’était qu’une étape temporaire.  La population étudiante augmente à tous les ans et le CÉF exige du gouvernement qu’il passe à l’action et accorde à nos élèves du secondaire une école qui leur  offre autant que les écoles de la majorité.

Les parents sont très fiers de leur école et s’impliquent dans le cheminement académique et culturel de leur enfant.  Vive l’école Mgr de Laval !